Qu’est-ce que le Machine to Machine ?

Qu'est-ce que le M2M ?

L’avènement de l’Internet des Objets (Iot ou IdO) a vu naître un nouvel ensemble de disciplines : le Machine to Machine, ou plus communément appelé le M2M. Le M2M est un sous-ensemble de l’IoT. Il regroupe plusieurs technologies d’échanges d’information permettant aux machines de dialoguer entre elles sans intervention humaine.

 

Machine to Machine : une discipline en plein boom

Différence M2M vs IoT

On aurait tendance aujourd’hui à confondre l’Internet des Objets et le Machine to Machine. Les deux concepts vont obligatoirement de pair et se lient intimement. L’IoT désigne l’univers des objets connectés, autrement dit l’interaction ultime entre Internet et le monde physique. Le M2M désigne tout ce qui permet à ces mêmes objets de communiquer entre eux automatiquement, avec ou sans fil, et sans intervention humaine.

Certaines estimations spéculent sur le nombre d’objets connectés en service en 2020. On estime à 80 milliards le nombre de machines autonomes reliées à Internet d’ici la fin de l’année. La croissance de ce nombre d’objets intelligents est vertigineuse, y compris dans l’industrie. Un nouvel acronyme dédié au monde industriel a même récemment fait son apparition : l’IIoT, pour Industrial Internet of Things. Conséquence directe : le marché du M2M est en plein boom.

Dans le domaine professionnel, et, notamment, celui de l’industrie, l’interaction des objets connectés sans intervention humaine se développe à vitesse grand V. Professionnels et RSSI s’équipent en interfaces et systèmes dédiés, comme, par exemple, les solutions M2M d’Advantech couvrant toutes les technologies idoines : plateformes IoT, routeurs, passerelles, réseaux sans-fil industriels, infrastructures réseau et connectivités des machines aux systèmes d’information.

 

Les principes du Machine to Machine

M2M et flux de données dans le cloud

Le M2M allie les technologies de l’information et de communication entre objets connectés au réseau. Le Machine to Machine relaie les informations récupérées par les objets sur leur environnement et/ou sur des relevés de mesure comme la position GPS de l’objet, l’état d’usure des consommables, la température, la pression hydraulique des circuits, le niveau de consommation, des images, des vidéos, etc.

Si les informations relevées sont transmises automatiquement à une autre machine pour que cette dernière les exploite, on peut employer l’expression de « Machine to Machine ». Tous les secteurs et tous les domaines sont impactés : machines, outils, robots, équipements électroniques ; systèmes de mesure de l’Industrie, des Transports, de l’Énergie, de la Banque, de la Science, de la Distribution, etc. Le M2M fait apparaître de nouveaux services et de nouvelles données en mesurant les performances des machines concernées au fil de l’eau. L’automatisation des tâches est démultipliée.

 

Les technologies et les domaines concernés par le M2M

La connectivité M2M

Toutes les technologies de communication informatiques ou presque sont concernées par le M2M. En fonction du besoin et de la proximité des équipements, on choisira celle-là plus appropriée.

Parmi elles, on retrouve les technologies sans-fil de la RFID, pour les machines à quasi portée de contact, le Bluetooth pour les objets éloignés de 10 à 20m et le Wifi pour un parc de 50m de diamètre. Au-delà de ces courtes distances, on sollicitera les radiocommunications basses fréquences, pouvant relier des machines entre elles jusqu’à 1km de distance. Pour une portée mondiale, le réseau GSM vient suppléer au besoin. De simples cartes SIM embarquées de type 2G voire GPRS suffisent à relier n’importe quels objets sur la planète.

Le Machine to Machine est utilisé dans la Monétique avec les distributeurs automatiques de billets, les terminaux de paiement, les horodateurs, etc. La sécurité des biens, des personnes et des travailleurs en milieu industriels y fait aussi appel, tout comme le suivi de flottes de véhicules et le smart metering pour les parcs de compteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.